Sports

Les athlètes russes ne participeront pas aux JO de Rio le TAS a rendu sa décision

Désormais c’est officiel, les athlètes russes ne pourront pas prendre part aux JO de Rio, suite une sanction du tribunal arbitral du sport.

Une décision qui a fait réagir les autorités russes, mais également la classe sportive russe ce jeudi. En fait, le Tribunal arbitral du sport a certifié que les athlètes russes sont exclus de toute participation aux JO de Rio pour affaire de dopage.

« Nous sommes chagrinés, mais la quarantaine de la Russe n’est pas acceptable » a indiqué le porte-parole du Kremlin ce jeudi. En fait, 68 sportifs russes avaient fait appel pour contester une suspension de la Fédération russe aux JO de Rio pour affaire de dopage, le tribunal administratif du sport, un appel que le tribunal a rejeté.

Vitali Moutko, le ministre des sports qui est accusé d’avoir caché le dopage a indiqué qu’il était déçu et a poursuivi en indiquant qu’il s’agit d’une « décision partiale assez idéologisée et qui n’a aucune base juridique ».

La chambre olympique au saut à la perche Yelena Isinbayeva a tout simplement réagit par ces propos « Merci à tous d’avoir tué l’athlétisme. C’est une décision politique. » Elle voulait participer aux JO de Rio afin de remporter un troisième trophée olympique avant de quitter le monde sportif.

Participant à la Ligue de diamant, le champion du monde de sprint Usain Bolt, a indiqué « qu’on ne peut violer les règles. Je considère que quand on a les preuves de ce qu’on avance, on doit prendre des sanctions. Si on viole les règles on peut faire l’objet d’une poursuite et c’est ce que cela veut dire. »

Stéphane Caristan, très impliqué dans les affaires de lutte contre le dopage a salué la décision. « Je suis engagé dans cette lutte depuis plusieurs années afin de dénoncer le dopage. Et c’est une première mondiale, cette décision, je salue la décision du TAS.

A propos de l'auteur

Sophia

Sophia

Journaliste d'investigations pour le EE Times mais également ailleurs. Plus d'infos sur mon profil Twitter (dont les tweets n'engagent que moi). Je suis spécialisée dans les enquêtes longues, surtout sur les divers lobbys.