Actualités International

Aux États-Unis, premier accident mortel pour une voiture autonome Tesla

TRANSPORT – Les autorités américaines ont ouvert une enquête après l’accident mortel d’une voiture électrique Tesla équipée d’Autopilot, le système permettant à la voiture de s’auto-conduire ou d’effectuer seule des manœuvres, a annoncé jeudi 30 juin le constructeur.

L’agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) a précisé dans un communiqué que l’accident était survenu en Floride, le 7 mai dernier, « lorsqu’un camion a pris un tournant à gauche en face de la Tesla à une intersection ». « Le conducteur de la Tesla est mort des suites de ses blessures », précise l’agence, notant que la voiture était à ce moment-là « en système de pilotage automatique ».

Tesla présente ses condoléances

Le fondateur du constructeur automobile, Elon Musk a publié dans la soirée du jeudi 30 juin un message de condoléance, assorti d’un communiqué expliquant les premières circonstances du drame.

Cette berline « Model S » est l’un des deux modèles du constructeur californien de véhicules électriques de luxe équipés d’Autopilot, le système informatique et électronique d’aide à la conduite.

Une enquête préliminaire ouverte

Dans cet « examen préliminaire », la NHTSA « va examiner la conception et le fonctionnement des systèmes de pilotage automatique qui étaient en utilisation au moment de l’accident ».

C’est le premier accident mortel sur les quelque 200 millions de kilomètres parcourus par des véhicules équipés d’Autopilot, affirme Tesla. Une enquête qui tombe mal pour le développement des voitures autonomes, considérées comme l’avenir de l’automobile.

A propos de l'auteur

Laura

Laura

Journaliste d'investigations pour le EE Times mais également ailleurs. Plus d'infos sur mon profil Twitter (dont les tweets n'engagent que moi). Je suis spécialisée dans les enquêtes longues, surtout sur les divers lobbys.