Actualités

L’UE souhaite infliger une sanction à Google

La Commission européenne voudrait sanctionner Google par avec une amende sur des services de commerce électronique avant les vacances d’été prévus en août d’après des sources proches du dossier.

Ladite décision sera adoptée au bout de sept ans d’investigations menée sur par Google après plusieurs plaintes venant de nombreux concurrents qu’ils soient américains ou européens.

D’après la Commission Google avait altérer les résultats de son moteur de recherche en avril 2015 pour favoriser son service au préjudice de ses concurrents et consommateurs.

Le moteur de recherche a immédiatement réfuté ces accusations en indiquant que le gouvernement européen ne prenait pas en compte la concurrence d’Amazon.com ou encore d’eBay et la Commission européenne n’ont pas voulu commenté l’affaire.

Google a essayé à trois reprises sans réussir de trouver un accord à l’amiable avec Joaquin Almunia, ancien commissaire européen à la Concurrence, pour ne pas être obligé de payer une amende et un constat d’abus.

C’était sans compter sur Margrethe Vestager, qui a remplacé Almunia, qui ne compte pas lâcher Google.

La firme américaine est également indexée par la Commission de se servir de son système d’exploitation pour Smartphone Android pour faire obstacle et de bloquer ses concurrents dans la recherche sponsorisée relative à sa plate-forme « AdSense for Search ».

La plateforme en question donne la possibilité à Google d’entrer dans la peau d’intermédiaire pour plusieurs sites internet comme ceux appartenant aux distributeurs, les opérateurs de télécoms ou organe de presse. Et la Commission a indiqué qu’elle risque d’infliger des amendes non négligeable au cas où.

A propos de l'auteur

Laura

Laura

Journaliste d'investigations pour le EE Times mais également ailleurs. Plus d'infos sur mon profil Twitter (dont les tweets n'engagent que moi). Je suis spécialisée dans les enquêtes longues, surtout sur les divers lobbys.