Actualités Economie

Philippe Ginestet annonce vouloir reprendre les enseignes Tati

Philippe Ginestet PDG de Gifi lorgne la marque Tati.
Il avait d’ailleurs déclaré avoir déposé une offre de reprise pour Tati à l’entame du mois de mai. « Il s’agit de l’entreprise qui a créé notre métier » avait-il lancé.

Et hier, il n’y est pas allé par deux voies pour entrer dans une bataille à la fois juridique et commerciale afin de prendre le contrôle de la marque et s’est exprimé dans un communiqué fleuve pour expliquer son projet.

Pour la reprise de Tati, placé en redressement judiciaire plusieurs entreprises ont fait des offres parmi lesquelles figurent Foir’Fouille (la Foir’Fouille, Stockomani, Centrakor et Maxibazar) mais également Philippe Ginestet (GPG) Gifi.

Un exemple

« Quand j’ai fondé Gifi en 1981, je m’étais inspiré de Jules Ouaki, fondateur de Tati» comme exemple, détaillait Philippe Ginestet patron de Gifi dans un communiqué. « Quand je passais devant son magasin situé à Barbès « je disais toujours qu’il avait compris, c’est lui l’exemple ». Raison pour laquelle, il se prépare à reprendre cette enseigne depuis de nombreux mois. Gifi est unique et son seul semblable c’est Tati et sa reprise résume juste ma vie ».

Expérience

Alors que ses concurrents l’accusent d’implanter ses magasins à côté des marques Tati, le patron de Gifi se défend en déclarant ces deux entreprises sont semblables, qui ont un adresse additionnelle ». Avec nos connaissances du bazar et du textile de Tati nous allons avoir une offre meilleure afin de faire plaisir aux clients ».  De plus, le milliardaire veut investir 80 millions d’euros pour sauver le groupe.

A propos de l'auteur

Laura

Laura

Journaliste d'investigations pour le EE Times mais également ailleurs. Plus d'infos sur mon profil Twitter (dont les tweets n'engagent que moi). Je suis spécialisée dans les enquêtes longues, surtout sur les divers lobbys.