Actualités

Softbank rachète les robots de Google

Après avoir racheté Pepper, Softbank rachète Les groupes Boston Dynamics et Schaft à Google via sa maison mère Alphabet.

Alors qu’il a mis la main sur le groupe Aldebaran, concepteur de robots, Softbank Group a indiqué ce vendredi avoir commencé le rachat de Boston Dynamics et de Schaft, deux entreprises spécialisées dans la conception de robots et d’humanoïdes, des entreprises appartenant à Alphabet, la maison-mère de Google.

En janvier 2016, le géant américain avait annoncé qu’il changeait de stratégie et envisageait dans ce cas vendre ces deux entreprises qu’il avait achetées en 2013.

Une offre à laquelle, plusieurs groupes japonais dont le constructeur automobile Toyota avaient manifesté leur intérêt au cours de ces récents mois, car intéressé par les machines extraordinaires de Boston Dynamics. Créée en 1992 dans l’un des laboratoires du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) a créé, avec des budgets de recherche de l’armée américaine, des robots impressionnants agiles et vigoureux imitant des mouvements animaux ou humains.

Des débuts discrets

C’est en 2009 que Boston Dynamics s’était révélé au public en publiant sur YouTube, des vidéos impressionnantes de son géant BigDog ensuite des vidéos ses machines Spot, Atlas ou dernièrement son Handle. Présentés comme étant les plus puissants au monde, ces robots n’ont pas encore trouvé un succès commercial et ne donnent pas la possibilité à l’entreprise de faire des profits.

Vers de nouveaux espoirs

Ce vendredi, Masayoshi, le PDG de Softbank Group, expliquait que ces deux entreprises respectaient la vision qui l’a amené à investir, plusieurs milliards de dollars sur des technologies modernes. Il a récemment créé le plus important fonds tech du monde avec l’Arabie Saoudite a déjà injecté de l’argent dans Alibaba, la Biotechnologie ou encore dans OneWeb ou débourser 32 milliards de dollars pour l’achat de ARM Holdings.

A propos de l'auteur

Sophia

Sophia

Journaliste d'investigations pour le EE Times mais également ailleurs. Plus d'infos sur mon profil Twitter (dont les tweets n'engagent que moi). Je suis spécialisée dans les enquêtes longues, surtout sur les divers lobbys.