Economie

TF1 : le déclin d’un empire ?

Depuis quelques années, la télévision française est en déclin, en cause l’internet qui a pris le dessus sur de nombreux points. Mais est ce pour autant la fin de la télévision française ? Le média anciennement le plus consulté ne peux plus se fier aux rendements de certaines de ces chaines à cause de son coût élevé, de son taux de pénétration et de mémorisation qui sont quant à eux, très faibles.

En effet depuis 1995 c’est le leader TF1 qui observe la baisse la plus importante, passant de 37,3% des parts de marché en 1995 à 22,9% en 2014, une baisse non négligeable pour la chaîne française. C’est également son chiffre d’affaire qui a bien évidemment été touché par cette crise, puisqu’il a subi une baisse de 4,2% soit 87,5 millions d’euros pour un total de 2,004 milliard d’euros pour la chaine.

TF1 : une baisse des revenus publicitaires

Cette baisse est principalement dû à la diminution de leurs revenus publicitaires puisque ceux-ci représentaient pratiquement 60% de leur chiffre d’affaire. Ce sont désormais les nouveaux médias qui attirent l’attention des investisseurs puisqu’ils sont moins coûteux en terme de publicité (plus de 3 milliards d’euro pour la télévision contre à présent 2 milliards pour internet), ce sont les plateformes de streaming et de vidéo à la demande tel que Netflix, le groupe Canal ou encore YouTube qui plaisent davantage à la population des jeunes de la génération Y et qui prennent la main. Ils sont également moins contraignants pour les spectateurs, qui n’ont pas d’horaires à respecter ou encore à subir des publicités mal ciblées.

Le groupe TF1 doit faire face à de nombreux obstacles et difficultés qui signent peut-être la fin d’une ère pour la télévision française.

A propos de l'auteur

Laura

Laura

Journaliste d'investigations pour le EE Times mais également ailleurs. Plus d'infos sur mon profil Twitter (dont les tweets n'engagent que moi). Je suis spécialisée dans les enquêtes longues, surtout sur les divers lobbys.