Actualités Economie

Transdev atteste son redressement

Alors que son plan de redressement a été lancé il ya trois années, et après s’est rapproché de Veolia Transport, Transdev a annoncé ce mercredi qu’elle a renoué avec la croissance grâce à un bénéfice multiplié par trois en 2015 qui lui donne la possibilité d’aborder l’avenir avec plus d’assurance.

Le redressement de Transdev réussit

Spécialiste de transports en commun, Transdev a généré un bénéfice net multiplié par trois en 2015, alors qu’en 2014, celui-ci s’était établi à 82 millions d’euros issue de l’amélioration de sa activité opérationnelle et par la réduction du prix du pétrole, bien que le chiffre d’affaire soit resté stable.

Au vu de ces résultats, il vise les 8,5 milliards d’euros son comme chiffre d’affaires à l’horizon 2020, au lieu de 8 milliards au départ.

« Le redressement de Transdev est une réussite, en 2013 il fallait réagir, en 2014 il fallait passer au redressement et en 2015 il fallait passer à la phase de consolidation », a expliqué le PDG Jean-Marc Janaillac au cours d’une conférence de presse.

En fait, Transdev appartient à 50% à la Caisse des Dépôts et de Veolia, qui veut se séparer graduellement du groupe. Cour des comptes, considère que le rapprochement de Transdev avec Veolia Transport en 2011 s’est révélé comme un « revers économique et financier à court terme ».

« On a ralenti l’hémorragie qui nous faisait perdre des contrats »

Mais l’impact relatif à la perte d’important contrats tels que celui des trains de la banlieue de Boston, l’entreprise a maintenu son chiffre d’affaires 2015 qui s’est établit à 6,6 milliards d’euros.

Mais c’est grâce aux avantages extérieurs comme la bonne santé du dollar et la réduction du prix du pétrole l’activité a pu se maintenir.

A propos de l'auteur

Laura

Laura

Journaliste d'investigations pour le EE Times mais également ailleurs. Plus d'infos sur mon profil Twitter (dont les tweets n'engagent que moi). Je suis spécialisée dans les enquêtes longues, surtout sur les divers lobbys.